La vanille Madagascar est une épice délicieuse et précieuse, qui se caractérise par son parfum et son intensité uniques. Elle est cultivée avec soin par les producteurs locaux, qui pollinisent les fleurs à la main et sèchent les gousses. Elle bénéficie du label Bourbon, qui assure sa qualité et son origine. Elle est appréciée des grands chefs cuisiniers, qui l’utilisent dans de nombreuses recettes sucrées ou salées. Plusieurs pays sont réputés pour être de grands producteurs de vanilles. Cependant, la vanille de Madagascar fait partie des plus prisées dans le monde. D’ailleurs, l’île est toujours, incontestablement, en première position des principaux pays producteurs de cette épice qui vaut de l’or.

Madagascar : pour quelles raisons ?

La vanille est originaire du Mexique, des Caraïbes, du nord de l’Amérique du Sud et de l’Amérique centrale. En effet, les Totonacs et les Aztèques utilisaient la vanille pour des cérémonies et des boissons. Les Espagnols ont ramené la vanille en Europe. Mais les Européens ont découvert qu’elle ne pouvait être pollinisée naturellement que par une certaine espèce d’abeille mexicaine. Hors du Mexique, il n’y avait pratiquement aucune chance que la fleur de vanille soit pollinisée par elle-même, ce qui rendait extrêmement difficile la culture hors de sa région d’origine. Le problème a été résolu en 1841, quand Edmond Albius, un jeune esclave, a appris à polliniser les fleurs de vanille à la main. Cette découverte a permis la culture de la vanille dans des zones tropicales du monde entier.

Le processus prolongé nécessaire pour produire la vanille en fait une épice chère. En fait, la seule épice plus chère est le safran. Le fait que la vanille coûte aussi chère a fait que de nombreuses entreprises ont préféré produire des arômes artificiels. Selon les statistiques officielles, la vanille est absente de la majorité des produits dits aromatisés à la vanille, vendus sur le marché.

De toute la vanille véritable disponible dans le monde, 80% proviennent de Madagascar, qui a le climat tropical parfait pour que le condiment se développe. À Madagascar, des milliers de personnes, principalement des familles, ont des emplois dans la chaîne d’approvisionnement de la vanille Madagascar. La récolte est une source essentielle d’emploi dans les communautés rurales, faisant partie de l’économie locale et contribuant à la subsistance de près de 80 000 agriculteurs.

 

 

vanille-de-madagascar.com

vanille-de-madagascar.com

Le processus de culture

Bien que la vanille Madagascar puisse être cultivée hors de sa région d’origine, c’est toujours une plante et un processus qui exigent beaucoup de main-d’œuvre. Il faut de trois à quatre ans pour qu’une plante commence à produire des grains de vanille. La fleur ne s’épanouit qu’un jour pendant toute l’année. La fleur est fragile et doit être pollinisée le matin, quand il fait encore frais. Si elle n’est pas pollinisée pendant cette période incroyablement courte, elle se fane, ce qui signifie qu’il n’y aura pas de grains de vanille à récolter plus tard.

Chaque fleur produit seulement un petit nombre de gousses. Le processus est long dans la mesure où il faudra attendre 9 mois avant de pouvoir passer à la récolte. Une fois mûres, elles sont cueillies à la main et rapidement emmenées pour le traitement. La première étape du traitement de la vanille Madagascar est appelée la guérison. Le nom est sans doute surprenant, mais la guérison se réfère simplement à plonger les gousses vertes dans un bain chaud pour arrêter leur développement.

La récolte de la vanille

Les gousses sont ensuite transférées dans des caisses en bois pour transpirer, ce qui active les enzymes des grains, les faisant ramollir et prendre la couleur foncée avec laquelle vous êtes plus familier.

Après avoir transpiré, les gousses doivent sécher. Les agriculteurs les exposent à la lumière directe du soleil du matin pendant quelques heures par jour pendant dix jours, puis les sèchent dans un entrepôt bien ventilé pendant deux mois.

Ensuite, les grains sont conditionnés. Les gousses sont classées en fonction du taux d’humidité, de la couleur et de la qualité. Elles sont ensuite stockées dans des caisses en bois pendant deux à trois mois, ce qui permet aux grains de développer pleinement leur saveur et leur arôme. Un triage et des vérifications strictes et fréquentes sont nécessaires pour garantir la qualité du produit. Enfin, une fois que la vanille Madagascar est complètement mûre, elle est classée une dernière fois et emballée pour l’expédition.